Biographie

Je m’appelle Antonin Malchiodi. Je suis né à Nancy en 1984 comme le livre d’Orwell.
Je fais partie de l’espèce humaine, celle qui a inventé tour à tour la bombe atomique,
la charlotte aux fraises, la chaise électrique, le bouquet de fleurs et le slip kangourou.
Issu de familles ouvrières et de paysans italiens, mes grand-parents mirent au monde
un humain à moustache et une dame à lunettes qui devinrent mon père et ma mère.

J’ai grandi comme tout le monde au rythme des saisons, avec parfois un coup de pied
au cul en guise de métronome étalonnant la qualité du bulletin de classe.
Après avoir parcouru le collège et le lycée sans tonitruance, tant scolaire que
dans les sciences de la bêtise, je me suis enfourné dans des études d’arts.
Le thermostat poussé à son plus haut degré, curieux de connaître d’autres supports
que les cahiers de brouillon, j’y appris tant bien que mal les techniques que
je pratique aujourd’hui : le dessin, la gravure et la sérigraphie.

Ensuite, trois années d’expériences diverses dans le milieu de la communication,
puis en tant que professeur d’arts plastiques dans le milieu de l’heure de colle,
me firent entreprendre un dérapage d’environ 180 degrés.

A présent la première partie de mon travail consiste, au sein de l’ENSAD de Nancy,
à veiller au grain dans les ateliers Images Imprimées, en tentant d’éviter les nids de poule
de la vie et les prises de becs.
La deuxième partie se résume à avaler des feuilles blanches assaisonnées d’incertitude
pour foncer à tombeau ouvert dans le puits sans eau de la création artistique,
le trajet y est souvent périlleux et non sans encombre, mais les sorties de virage
sont un réel plaisir car il n’y a pas de bas côtés.

C’est toujours un exercice aventureux de parler de son travail.
Disons que je produis des images et du texte qui questionnent principalement
le monde qui m’entoure, le rapport de nos sociétés modernes à la nature,
à l’argent, au travail, en somme, tout ce qu’elles comptent comme contradictions.
En parallèle, je collabore avec différents commanditaires en tant qu’illustrateur.

http://www.instagram.com/antoninmalchiodi

Biography

My name is Antonin Malchiodi. I was born in Nancy in 1984, like Orwell’s book. I belong to the human race, the one that invented the atomic bomb, the strawberry charlotte cake, the electric chair, the bunch of flowers and the y-fronts. Descending from working-class families and Italian farmers my grandparents gave birth to a moustached human being and a lady with glasses who then became my Dad and Mum. I grew up like everyone else following the rhythm of the seasons sometimes with a kick up the arse in direct correlation to the quality of my school results. After getting through high school, making more of an impression in the field of tomfoolery than academically, I threw myself into art studies. Raring to go and eager to discover media other than rough notebooks, I have somehow learnt the techniques that I practice today; drawing, etching and screen-printing.
Next followed three years with a variety of experiences in visual communication and then, as an art teacher in student detention, which made me turn 180 degrees. Now, one aspect of my work within the ENSAD (National School of Fine arts and Design) in Nancy consists of looking after the Printed Images studio attempting to avoid life’s potholes and miscellaneous rows. The other aspect is working my way through many sheets of blank paper and is accompanied with feelings of doubt, which is the nature of the creative process. The journey is often perilous and not without obstruction, but deviations are a real pleasure as there are no barriers.
It’s always a risky exercise to speak about your own work.
Let’s say that I produce images and text that mainly question the world around me, the relationship between our modern societies and nature, money, work; in short, all the contradictions they encompass.
In parallel I collaborate with various people as an illustrator.